Un animateur de réseau devient multi-franchisé à Bourg en Bresse (01) et Villefranche sur Saône (69)

09/05/2016

 

Lionel Monnot, en charge de l’animation du groupe Flora Nova sur 40 magasins de la zone sud-est, associé à son épouse Sylvie, a décidé de reprendre 3 magasins de l’enseigne Le Jardin des Fleurs.

Une grande première dans le réseau pour un projet de vie qui fait rimer coup de coeur et belle opportunité.

 

 

 

De bons magasins, au bon moment, pour les bonnes personnes
« Nous avions commencé à réfléchir à la reprise depuis quelques mois, la petite graine a germé à Noël, déclare Lionel Monnot. Voici 10 ans que je suis animateur de réseau dans les entreprises du végétal, me déplaçant 4 jours par semaine, au rythme de 90 000 km par an sur les routes. J’étais mûr pour créer mon entreprise. Avec mon épouse Sylvie, fleuriste de formation, qui exerçait son activité de manière saisonnière en horticulture et fleuristerie, nous résidons à Bourg en Bresse, une ville où notre famille se plaît énormément. Nous avons réfléchi aux différentes options qui se présentaient et qui nous tentaient, comme l’épicerie de qualité ou la maroquinerie. L’évidence économique, car le secteur est porteur, c’était de poursuivre dans le domaine des fleurs que nous aimons et connaissons parfaitement. Le franchisé de Bourg en Bresse, dont je suivais les magasins, souhaitait céder ses affaires. Nous nous sommes décidés très rapidement puisque nous reprenons les 2 magasins de Bourg en Bresse le 2 mai, et celui de Villefranche sur Saône, quelques semaines plus tard.


Un couple de serial entrepreneurs qui relève le défi de 3 ouvertures en 1 mois
Lionel et Sylvie Monnot vont rejoindre les multi-franchisés de Flora Nova, en se répartissant les

magasins et les responsabilités. Sylvie gérera ceux de Bourg et procédera aux achats, Lionel

prendra en charge celui de Villefranche et s’occupera de la gestion, de la comptabilité et des

plannings. « Nous avons la chance de nous appuyer sur 5 collaborateurs très expérimentés avec un bel esprit d’équipe. Nous voulons pratiquer un management attentif et progresser tous ensemble pour donner une nouvelle impulsion à ces magasins. Notre devise : en management, rien ne change, mais tout sera différent. Quant à nous, travailler ensemble sera un retour aux sources : nous avons débuté dans le même magasin il y a 25 ans : j’étais son stagiaire. Et ma femme est ma fleur préférée», témoigne l’entrepreneur enthousiaste. Le montage financier n’était pas aisé du fait de la double implantation des magasins dans 2 départements, qui créait des complications avec les structures bancaires. Nous avons eu la chance d’être très bien accompagnés pour monter nos 2 sociétés, en un temps record.


Une stratégie de fidélisation et une conquête intensive

 

Sylvie a suivi la session de formation de la Flora Nova Academy afin de parfaire sa connaissance du concept. Je vais appliquer chez moi les préceptes du Jardin des Fleurs qui font son succès comme en témoigne notre distinction de Meilleure chaîne de magasins de France 2015-2016, catégorie Fleuristes. A Bourg, notre clientèle est différente sur les 2 points de vente : elle vient à pieds dans le magasin de centre ville, et est plus nomade sur l’avenue de Bad Kreuznach qui est un axe sortant de la ville. Nous commençons en mai, un mois stratégique dans notre activité, avec la fête des mères et les opérations commerciales très punchy de l’enseigne, comme le jeu « Gagnez votre âge en roses.


Nous avons toutes les armes pour être séduisants et concurrentiels. Nous communiquerons, lors d’une première vague par sms et emailings, auprès des clients fidèles, avec une offre de 5 roses offertes pour tout achat, et une distribution de flyers. Une 2ème vague de communication sera consacrée aux présentations des bouquets.


Une foi intense dans son réseau
« La fleur, c’est notre univers et notre passion. Nous connaissons Benoît Ganem, le président de
Flora Nova depuis 25 ans, dans des activités précédentes. Je suis entré chez Flora Nova en 2013, et me suis impliqué totalement dans le réseau, dont je vois le formidable potentiel et c’est fantastique de vivre une deuxième vie professionnelle avec mon réseau. Benoît, dont on connaît le tonus et l’esprit visionnaire, m’a conforté dans la reprise. Nous croyons au réseau et aux hommes qui le développent, et c’est peut dire : notre investissement important en témoigne. En tant que nouveau franchisé, je m’efforcerai d’être proactif  dans notre croissance et de faire remonter à la tête de réseau la sensibilité et les idées du terrain».

 

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload